Terça-feira, 12 de Dezembro de 2017
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº969

CADERNO DA CIDADANIA > LE MONDE

Robert Solé

20/03/2007 na edição 425

‘Au cours de l´été 2006, Israël comptait donner en quelques jours une terrible leçon au Hezbollah. On sait ce qu´il est advenu de cette opération militaire, baptisée ‘Punition adéquate’ : quelque 1 200 victimes et de considérables dégâts matériels au Liban, mais aussi 158 morts du côté israélien, pendant plus d´un mois de combats.

Quel nom donner à cette guerre, bien moins glorieuse que celles de six jours ou du Kippour ? A Jérusalem, sous la pression des familles endeuillées, le ministre de la défense a demandé à une commission de faire des propositions.

Pas question, bien sûr, d´adopter la terminologie du Hezbollah, qui appelle ce désastre estival ‘Victoire divine’. Pas question non plus – ce ne serait vraiment pas crédible dans la région – de parler de ‘la der des ders’. Mais pourquoi donner à tout prix un nom (souvent ridicule) à chaque opération militaire ? ‘Pour parler de la guerre, écrivait la poétesse brésilienne Henriqueta Lisboa, il n´y a que des larmes.’ Dans certaines circonstances, la grande muette ferait bien de se taire.’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem