Domingo, 17 de Dezembro de 2017
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº970

CADERNO DA CIDADANIA > LE MONDE

Robert Solé

02/10/2007 na edição 453

‘Grosse émotion dans les milieux politiques depuis la publication d’une photo de Nicolas Sarkozy sortant du conseil des ministres : les dossiers que le président tenait à la main étaient recouverts d’une lettre manuscrite. Un téléobjectif a permis de lire cette écriture arrondie, très féminine : ‘J’ai l’impression de ne pas t’avoir vu depuis une éternité et tu me manques… Millions de besitos.’

Encore un drame de l’amour ? Le Parisien du 28 septembre nous rassure : si cette lettre a bien été écrite par une femme – en l’occurrence Isabelle Balkany –, elle était adressée à Cécilia Sarkozy, dont la vice-présidente UMP du conseil général des Hauts-de-Seine est une vieille amie. Deux questions demeurent cependant :

1) Pourquoi Mme Balkany fait-elle des fautes d’orthographe ? T’avoir vue, accordé correctement au féminin, nous aurait évité des émotions inutiles ;

2) Pourquoi le président de la République transporte-t-il des besitos en sortant du conseil des ministres ?

Mais ces questions relèvent de la vie privée, et au Monde nous ne mangeons pas de ce pain-là.’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem