Sexta-feira, 22 de Junho de 2018
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº992
Menu

IMPRENSA EM QUESTãO > LE MONDE

Robert Solé

21/11/2006 na edição 408

‘A partir du 15 janvier 2007, dans certains trains de nuit russes, des compartiments seront réservés aux femmes. La décision a été prise à la suite de nombreuses plaintes de voyageuses qui dénonçaient les mauvaises manières de l’autre sexe : beuveries, hurlements, ronflements, drague… Ces compartiments spéciaux n’existeront cependant qu’en première et deuxième classes, précise le quotidien Rossiskaïa Gazeta ; la troisième, elle, restera mixte.

La Compagnie russe des chemins de fer n’a pas pu faire ce choix à la légère. Considère-t-elle que la clientèle la plus modeste ne présente aucun intérêt économique et que les pauvres des deux sexes n’ont qu’à s’arranger entre eux ? On ne peut pas imaginer un tel cynisme de la part d’autorités ferroviaires.

Non, la Compagnie des chemins de fer est certainement persuadée que les hommes de troisième classe se comportent beaucoup mieux que ceux des classes supérieures : il n’y a donc aucune raison de les séparer des dames. Même à l’apogée du communisme, le prolétariat n’avait pas reçu un aussi bel hommage.’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem