Robert Solé | Observatório da Imprensa - Você nunca mais vai ler jornal do mesmo jeito
Domingo, 19 de Agosto de 2018
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº1000
Menu

MONITOR DA IMPRENSA > LE MONDE

Robert Solé

16/12/2008 na edição 516

‘Les postiers britanniques sont furieux : dans un souci de rentabilité, on leur demande d’accélérer le pas. Leur tournée s’effectue actuellement à une vitesse moyenne de 3,36 km/h. Pour bien faire, selon leurs dirigeants, ils devraient aller deux fois plus vite.

La Poste française, appelée à changer de statut, marchera-t-elle sur les traces de la Royal Mail ? Verra-t-on nos facteurs et factrices galoper dans les rues, courir ventre à terre pour distribuer le courrier ?

Il ne faudrait tomber ni dans un excès ni dans l’autre. Certes, la tournée du facteur n’est pas une promenade de santé. Le postier doit marcher d’un bon pas, un pied devant l’autre, même si ça use les souliers. Il n’a pas à flâner, à vagabonder, et encore moins à payer des tournées en chemin. Cours, camarade, la vieille Poste est derrière toi !

Mais tout le monde sait aussi que la vitesse est un facteur de stress. Pourquoi un service public suivrait-il à la lettre les objectifs de rentabilité d’une entreprise privée ? La Poste marche sur la tête. A ce rythme-là, osons le dire, elle court à sa perte.’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem