Quarta-feira, 22 de Maio de 2019
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº1038
Menu

MONITOR DA IMPRENSA >

Robert Solé

03/03/2009 na edição 527

‘Le Portugal pavoise. Barack et Michelle Obama auraient décidé d’offrir à leurs filles un chien d’eau portugais, dont la naissance est prévue à Pâques. Il leur avait été offert par l’une des sept régions du pays, l’Algarve. ‘Notre ambassadeur à Washington’, titre déjà le quotidien Diario de Noticias.

Nom d’un chien ! Il est peut-être encore temps d’éviter cet affront et d’emporter la niche. Nous pouvons proposer un berger des Pyrénées, un braque d’Auvergne, un griffon nivernais… Et même un français tricolore, le plus patriote de nos chiens de vénerie, connu pour ses oreilles légèrement retournées. Le pays de Voltaire et de Mireille Mathieu, la patrie des droits de l’homme et de l’animal compte, jusqu’à nouvel ordre, vingt-deux régions, disposant chacune de plusieurs ambassadeurs potentiels. Jusqu’à nouvel ordre… N’oublions pas les menaces qui planent sur la Picardie ou les deux Normandie. Rien ne sert d’aboyer, il faut flairer la bonne occasion et agir vite. Si un épagneul picard ou un basset normand décrochait la timbale à Washington, on ferait d’une pierre deux coups : les Portugais iraient se brosser les poils et la commission Balladur tomberait sur un os.’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem