Sexta-feira, 17 de Novembro de 2017
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº966

MONITOR DA IMPRENSA > LE MONDE

Robert Solé

01/03/2011 na edição 631

‘COMMENT empêcher des étudiants devenus fous de tirer sur leurs camarades, comme cela est arrivé ces dernières années en Virginie ou dans l’Illinois ? On pourrait installer des portiques de sécurité à l’entrée des campus universitaires, mais le Texas envisage une mesure plus simple, qui a l’assentiment du Sénat local et d’une majorité de la Chambre des représentants : autoriser le port d’arme. Ce qui permettrait d’abattre rapidement un éventuel tueur, avant qu’il ne commette un carnage.

Le gouverneur du Texas, Rick Perry, qui se munit lui-même d’un revolver pour faire son jogging, y est favorable. Attention, « il s’agit exclusivement de légitime défense », précise le sénateur républicain Jeff Wentworth, l’un des rédacteurs de la proposition de loi. Il n’est donc pas question qu’un étudiant dégaine, par exemple, pour sommer un professeur de lui décerner une bonne note.

Autre précision importante : les armes doivent être « dissimulées ». Ce qui exclut de facto les gros calibres, qui auraient du mal à passer inaperçus, même sous des habits assez amples : fusils d’assaut, kalachnikovs ou canons d’infanterie. Nous voilà rassurés.’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem