Segunda-feira, 28 de Maio de 2018
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº988
Menu

VOZ DOS OUVIDORES > LE MONDE

Robert Solé

04/05/2008

‘Dans l’indifférence générale, le Turkménistan est en train de brader peu à peu l’héritage de son ancien président, Saparmourat Niazov, mort en 2006. Aux dernières nouvelles, même les noms des jours de la semaine et des mois de l’année seront rebaptisés. Janvier, par exemple, qui était devenu ‘Turkmenbachi’ (Chef de tous les Turkmènes, le titre de Niazov), reprendra le nom banal de janvier. Et on redira vulgairement ‘avril’, au lieu de l’élégant ‘Gourbansoltan’ (prénom de la mère du regretté président)…

Cette entreprise de démolition est conduite par le nouveau chef de l’Etat, Kourbangouli Berdimoukhamedov, avec, semble-t-il, l’appui d’une partie de la population. ‘Je suis née au mois de Turkmenbachi, dans la ville de Turkmenbachi et j’habite rue Turkmenbachi, a confié à l’Agence France Presse une fonctionnaire de 47 ans. C’était devenu ridicule.’

Pourquoi ridicule ? Aurait-elle préféré être née au mois de Berdimoukhamedov, dans la ville de Berdimoukhamedov et habiter rue Berdimoukhamedov ? Ils sont étranges, quand même, ces fonctionnaires!’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem