Quarta-feira, 19 de Dezembro de 2018
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº1018
Menu

MOSAICO >

Robert Solé

18/03/2008 na edição 477

‘Plusieurs défaites incompréhensibles des Bleus trouvent enfin une explication : selon des scientifiques britanniques, les équipes de football dont les joueurs portent un maillot rouge gagnent plus souvent que les autres. Cette couleur de feu et de sang provoque, paraît-il, des effets sensoriels qui défavorisent la partie adverse.


Le PCF a choisi le bon maillot. A la première mi-temps, Marie-George s´est montrée très efficace en petit chaperon rouge. On ne peut en dire autant de François Bayrou, qui s´obstine à vouloir passer à l´orange. Ses amis d´Aubagne n´ont pas attendu l´étude britannique pour faire alliance avec les communistes. Au lieu de saluer leur flair et d´admirer le bel abricot né de ce mariage inattendu, il les voue aux gémonies. Bayrou nous en fait voir pourtant de toutes les couleurs. A Marseille, le MoDem orange fusionne avec le rose socialiste ; à Toulouse ou à Metz, c´est avec le bleu UMP… Ça nous donne de la demi-sanguine d´un côté et du vert épinard de l´autre. L´électeur, ébloui ou aveuglé, cherche son équipe. Il peut toujours brandir un carton rouge.’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem