Domingo, 17 de Dezembro de 2017
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº970

ENTRE ASPAS > LE MONDE

Robert Solé

01/12/2009 na edição 566

‘Le directeur général du Pôle emploi, Christian Charpy, ‘se réserve de porter plainte pour diffamation’ contre le porte-parole du PS, Benoît Hamon, qui l’a traité vendredi de c… Pardon de l’écrire, mais le devoir d’information passe avant tout. Voici exactement la phrase incriminée : ‘Moi je dis que le directeur de Pôle emploi est une canaille de continuer à procéder ainsi, de tordre les statistiques…’ Oui, il a bien dit ‘canaille’. Que voulez-vous, dans le brouhaha actuel, il faut hausser la voix pour se faire entendre. Et ce sont encore les vieux noms d’oiseaux qui font le plus d’effet.

Précisons aux jeunes socialistes que ‘canaille’ vient de cane (chien) et désigne une personne malhonnête, digne de mépris. Un coquin, un fripon, pour ne pas dire une fripouille. La chanson de Gainsbourg ne laisse aucun doute là-dessus : ‘Eh, vieille canaille/Tu ne perds rien pour attendre/Je saurai bien te descendre/J’s’rai content d’avoir ta peau/Vieux chameau.’

Mais non ! Benoît Hamon se référait au grand Charles. Il pensait : Christian Charpy est for me, forme, formidable. C’était un drame de l’amour : ‘Avec ton air canaille, canaille, canaille/How can I love you ?’’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem