Quarta-feira, 19 de Setembro de 2018
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº1005
Menu

ENTRE ASPAS > LE MONDE

Robert Solé

28/11/2006 na edição 409

‘Livre quelques heures dans la peau d’un immigré clandestin : c’est ce que proposent aux touristes volontaires des membres de l’ethnie hnahnu, dans le nord du Mexique. Il s’agit de franchir nuitamment la frontière avec les Etats-Unis en se confiant à des passeurs, puis d’échapper à la police ou aux milices de surveillance, se cacher dans des champs de maïs, traverser des tunnels, ramper sous des barbelés… Il paraît que la formule attire des participants enthousiastes, venus de plusieurs pays, dont la France.

Les amateurs de sensations fortes ne devraient pas en rester là. Il y a plus excitant : monter dans un rafiot africain surchargé pour tenter de gagner les Canaries. Ou, pour les plus sportifs, s’approcher discrètement d’un avion de ligne en partance et voyager dans le train d’atterrissage, en passager clandestin.

Mais les organisateurs de ces loisirs pourraient se heurter à un problème d’assurance, car l’arrivée à destination n’est pas garantie. Et de là, ensuite, que les touristes survivants se mettent dans la tête de vivre sans papiers…’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem