Sexta-feira, 19 de Outubro de 2018
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº1009
Menu

VOZ DOS OUVIDORES >

Robert Solé

02/09/2008 na edição 501

‘L’élection américaine du 4 novembre s’est sans doute jouée dimanche à La Rochelle. ‘Nous ferons tout pour la victoire de Barack Obama’, a solennellement déclaré François Hollande à l’université d’été du PS. Ce n’était pas un ‘nous’ de majesté : le premier secrétaire s’exprimait au nom du parti, et il a été très applaudi. Tout le monde a compris que tout le PS ferait tout pour la victoire de Barack Obama.

Aux Etats-Unis, l’inquiétude n’a cessé de croître pendant le week-end. La convention républicaine, qui devait s’ouvrir lundi à Minneapolis, a été chamboulée. George Bush a même renoncé à y aller. Officiellement, c’est en raison de l’ouragan Gustav. Mais il semble bien que la cause en soit le cyclone François.

Au Parti républicain (dont le symbole est l’éléphant), on se demande fébrilement ce que les socialistes français pourraient faire pour donner la victoire à Barack Obama. On connaît et redoute l’efficacité des éléphants du PS. En 2007, ils avaient tout fait pour porter Nicolas Sarkozy à la présidence de la République. Qui oserait dire qu’ils ont échoué?’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem