Sexta-feira, 16 de Novembro de 2018
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº1013
Menu

VOZ DOS OUVIDORES >

Robert Solé

16/09/2008 na edição 503

‘Vendredi, la boîte aux lettres de la place de la Sorbonne, à Paris, était inaccessible : des bandes de papier collant, portant la marque de La Poste, empêchaient d’y introduire la moindre enveloppe. Un texte imprimé indiquait : ‘En raison de la visite de Sa Sainteté le pape Benoît XVI, cette boîte aux lettres est condamnée jusqu’à nouvel ordre.’

Les gens de La Poste sont attachés aux usages et aux règles de bienséance du courrier. Ils ont écrit ‘Sa Sainteté le pape’ comme ils auraient écrit ‘Son Excellence le président de la République’ ou ‘Sa Majesté Nicolas Sarkozy’. Mais pourquoi ‘condamner’ cette pauvre boîte aux lettres, alors que Galilée lui-même a été réhabilité par l’Eglise catholique ?

Soyons positifs. Il ne s’agit pas d’une peine à perpétuité : la boîte aux lettres de la place de la Sorbonne est condamnée ‘jusqu’à nouvel ordre’. Qui donnera l’ordre de la remettre en activité après lui avoir accordé l’absolution ? Nicolas Sarkozy, chanoine honoraire du Latran ? Ou le Père Olivier Besancenot, le postier-catéchiste le plus éloquent de Notre Sainte-Mère la République?’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem