Quinta-feira, 13 de Dezembro de 2018
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº1017
Menu

VOZ DOS OUVIDORES >

Robert Solé

07/10/2008 na edição 506

‘Vous aviez certainement remarqué que les puces de chien sautent plus haut que celles des chats. Encore fallait-il en fournir la preuve scientifique. Trois brillants chercheurs français, Marie-Christine Cadiergues, Christel Joubert et Michel Franc, qui y sont parvenus, viennent d’obtenir l’IG Nobel de biologie. Parmi les autres IG (Ignobles Nobel), décernés comme chaque année à Harvard, celui de physique est revenu à Dorian Raymer et Douglas Smith pour avoir prouvé que les cheveux s’emmêlent inévitablement dans les dents du peigne. Saluons au passage les deux équipes lauréates de l’IG Nobel de chimie : l’une, pour avoir découvert que le Coca-Cola est un spermicide ; l’autre, pour avoir démontré qu’il ne l’est pas.

Moins utiles, mais beaucoup mieux dotés, les vrais Nobel sont attendus dans quelques jours. Le prix d’économie 2008 devrait normalement échoir au médecin urgentiste capable de ranimer Wall Street. Quant au prix de littérature, il reviendra certainement à l’un des grands phraseurs qui n’arrêtent pas de nous expliquer, en prose et en vers, pourquoi nos bas de laine ont filé.’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem