Quinta-feira, 14 de Novembro de 2019
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº1063
Menu

VOZ DOS OUVIDORES >

Robert Solé

07/07/2009 na edição 545

‘Le sommet franco-britannique de lundi à Evian-les-Bains s’annonce bien. Les deux pays s’efforceront d’y raviver leur ‘entente formidable’, selon une expression de Gordon Brown, approuvée par l’Elysée.

A vrai dire, le caractère ‘formidable’ des relations entre Londres et Paris nous avait un peu échappé. Ce ne sont généralement que bisbilles et malentendus, même si le climat s’est beaucoup amélioré depuis la guerre de Cent Ans.

‘L’entente formidable’ fait évidemment écho à ‘l’entente cordiale’ de 1904, qui mettait fin aux différends entre les deux pays et définissait leurs sphères d’influence respectives. ‘Cordiale’ avait un air de retenue, très british. ‘Formidable’ est plus tapageur, plus américain. Faut-il changer d’appellation à chaque début de siècle, en allant toujours plus loin ? La langue française ne pourra suivre cette escalade. Après ‘formidable’ et ‘magnifique’, il ne restera plus que des anglicismes (extra, top, super-extra), et donc un nouveau sujet de conflit.’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem