Quarta-feira, 13 de Dezembro de 2017
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº970

VOZ DOS OUVIDORES > LE MONDE

Robert Solé

06/01/2009 na edição 519

‘L’incendie de voitures est un sport de plus en plus prisé la nuit de la Saint-Sylvestre. Pour le combattre, le président de la République veut empêcher les mineurs ayant commis un tel délit de passer le permis de conduire tant que leurs victimes n’auront pas été indemnisées.

L’efficacité d’une telle mesure laisse sceptique. Les délinquants ont-ils besoin d’un permis pour conduire ? Ils se dispensent très bien de ce genre de formalités. Un rodéo nocturne se fait en général sans papiers, et de préférence avec une voiture volée…

Rien ne nous assure que les incendiaires potentiels brûlent de se mettre au volant. Après tout, ce sont peut-être des partisans forcenés des transports publics.

Interdire le permis de conduire ne mettra pas un terme au permis de brûler. Il faut que le sujet cesse de craquer pour l’allumette et de s’enflammer pour le briquet. Comment inciter les délinquants à s’acheter une conduite ? Comment leur apprendre à mesurer la valeur des choses ? Une seule solution : offrir à chacun d’eux une voiture neuve, rutilante, à laquelle il tiendra comme à la prunelle de ses yeux.’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem