Segunda-feira, 22 de Outubro de 2018
ISSN 1519-7670 - Ano 19 - nº1009
Menu

VOZ DOS OUVIDORES >

Robert Solé

03/11/2009 na edição 562

‘En entendant le discours sur l’agriculture prononcé le 27 octobre à Poligny (Jura) par Nicolas Sarkozy, des citoyens attentifs ont eu une impression de déjà-vu. Ils ne se trompaient pas : des phrases entières étaient tirées du discours prononcé par le même Nicolas Sarkozy, huit mois plus tôt, le 19 février, à Daumeray (Maine-et-Loire).

Et alors ? Cela appelle-t-il tous les sarcasmes qui traversent la Toile ? Mieux vaut se répéter que se contredire. Et qu’on ne vienne pas nous parler de contrefaçon. Il n’a jamais été interdit de se plagier… soi-même. Ce qui est grave, c’est de copier sur son voisin. (Copié-collé, comme le disent nos ordinateurs : qui copie attrape une colle).

Au contraire, un orateur qui se répète est rassurant. C’est comme le refrain d’une chanson, que l’on attend après chaque couplet. La politique est une rengaine. Pourquoi voulez-vous modifier une harangue bien léchée, ayant atteint l’indépassable perfection ? L’Histoire, dit-on, ne se répète pas. Mais qui vous parle ici d’écrire l’Histoire ? Un discours habile n’est que la répétition générale des représentations qui vont suivre. Daumeray (Maine-et-Loire) préparait les trois coups de Poligny (Jura).’

Todos os comentários

x

Indique a um amigo

Este é um espaço para você indicar conteúdo do site aos seus amigos.

O Campos com * são obrigatórios.

Seus dados

Dados do amigo (1)

Dados do amigo (2)

Mensagem